Comment faire une fellation ? Méthode et astuces

0
comment faire une fellation 6

La fellation, c’est à dire prendre le sexe de son partenaire dans sa bouche pour le mener vers la jouissance, est un acte sexuel souvent fort apprécié. Préliminaire ou acte sexuel à part entière, elle permet d’atteindre les sommets du plaisir. Mais la pratique de la fellation interroge souvent, notamment par peur de mal faire ou de faire mal.

Comment faire une fellation ? Nos conseils pour se faire plaisir avec le sexe oral.

comment faire une fellation 6

Les précautions à prendre avant de faire une fellation

Même lorsque le désir est à son comble, il est important de prendre quelques précautions avant de se lancer dans l’acte sexuel qu’est la fellation.

Avant tout, rappelons que la fellation doit toujours être un acte consenti, dans lequel les partenaires doivent trouver du plaisir.

Pour le bien-être de chacun, il est important que tous aient une hygiène irréprochable. Ce peut être l’occasion de partager un moment à plusieurs sous la douche.

Pour éviter tout désagrément au partenaire qui procure la caresse, il est préférable de savoir jusqu’à quel moment le plaisir buccal peur durer. Cela évite tout malentendu et toute frustration. Si le partenaire refuse l’éjaculation buccale, l’autre devra l’en informer juste avant le moment fatidique de l’orgasme pour passer à un autre type de caresse.

Il est important aussi d’être à son aise. La fellation peut durer, mieux vaut donc se sentir confortable. Outre la technique, cela influe aussi sur le plaisir procuré et reçu.

Le port d’un préservatif est essentiel tant qu’un test fiable n’élimine pas une possible maladie ou une infection sexuellement transmissible.

Il est aussi recommandé d’en porter un en cas d’inflammation ou de plaie buccale.

Fellation : les infections sexuellement transmissibles

Même s’il s’agit d’un préliminaire et qu’il n’y a pas éjaculation, la fellation peut entrainer une contamination par une maladie ou une infection sexuellement transmissible MST/IST.

Faire une fellation induit d’entrer en contact avec des germes et des fluides corporels, à savoir du liquide séminal et du sperme. Une fellation non protégée à un partenaire contaminé expose à des risques, dont notamment le VIH (sida), la syphilis, l’hépatite B, l’herpès, et bien d’autres encore.

L’usage du préservatif masculin est la seule solution pour se prémunir contre tout risque tant qu’un dépistage n’a pas été effectué. Le dépistage pourra être renouvelé régulièrement si besoin : par exemple, dans le cas d’une relation libre, d’une relation nouvelle, d’une infidélité…

comment faire une fellation

Le dépistage passe notamment par une prise de sang. Elle peut être prescrite par un médecin traitant ou un médecin spécialiste. Des centres de dépistage proposent aussi des tests gratuits : le planning familial, le centre de dépistage de la PMI, les CeGIDD, les CPEF.

A noter que lorsque tout risque est écarté, il n’y a pas de risque à avaler le sperme. Ce n’est toutefois pas une obligation, selon les préférences de chacun.

Ne pratiquer la fellation que si vous en avez envie

Comme tout acte sexuel, la fellation doit être consentie par les partenaires. C’est un acte intime fort, pour procurer du plaisir. Si l’envie n’y est pas, il ne faut pas se forcer.

Certaines personnes adorent la pratiquer, tandis que d’autres n’y trouvent aucun plaisir, voire même de la répulsion. Dans ce cas, rien ne sert d’insister, au risque de se braquer encore plus. Mieux vaut se tourner vers d’autres pratiques sexuelles, le Kamasutra en est rempli. Vous n’avez pas besoin de faire une fellation pour être irrésistible aux yeux de votre partenaire.

Avant, pendant et après la fellation, les partenaires doivent se respecter et ne pas se contraindre l’un l’autre verbalement ou par les gestes.

Le respect des envies de chacun reste essentielle durant toute la relation sexuelle.

Comment bien faire et réussir une fellation ?

Il n’y a pas une seule façon de donner du plaisir via la fellation. Chacun fait à sa manière selon ses préférences et sous l’impulsion du moment. Toutefois, quelques constantes à connaître aident à bien faire et réussir une fellation.

Les 7 zones érogènes du pénis à connaître

Le pénis compte pas moins de 7 zones érogènes. Les stimuler procure un plaisir intense au partenaire en érection.

Le gland

Le gland est la partie la plus érogène du sexe de l’homme. Situé à l’extrémité du pénis jusqu’à sa couronne, il se découvre lorsque le membre est en érection. Il est très réceptif au contact, procurant de nombreuses sensations érotiques, notamment lorsqu’il est léché ou titillé durant la fellation.

Le frein

Le frein est le petit lien entre le prépuce, à savoir la peau qui recouvre le gland et qui se rétracte lors d’une érection, et la base du gland. Jouer avec sa langue à cet endroit a de quoi combler le partenaire.

La couronne

La couronne est la partie qui entoure le gland. Elle aussi est sensible aux caresses buccales.

La hampe

Le pénis est érogène sur toute sa longueur. De la base au gland se trouve la hampe. A caresser, sucer ou lécher, elle est une source de plaisir inouï.

Les testicules

Les testicules sont aussi une zone érogène, à ne pas négliger pendant la fellation. Les masser doucement, les malaxer procure en général un grand plaisir à monsieur, grâce à leur peau fine et sensible.

L’intérieur des cuisses

L’intérieur des cuisses, tout prêt du sexe, est aussi un terrain de jeu fort appréciable pendant la fellation. Plus les mains ou la bouche se rapprochent de celui-ci, plus l’excitation monte. De quoi s’amuser avec l’intensité des sensations ressenties.

La prostate

Juste derrière les testicules et avant le rectum se cache un autre endroit à explorer : la zone où se situe la prostate. La caresse prostatique peut mener à la jouissance. Il s’agit de passer par l’anus. Encore une fois, les partenaires doivent être ouverts à cette caresse.

Utiliser les mains : le secret d’une fellation réussie

Une fellation réussie passe aussi par les mains.

Les mains peuvent stimuler le partenaire avant de commencer la fellation pour l’aider à entrer en érection.

Elles peuvent aussi accompagner le rythme de la bouche et continuer à procurer du plaisir au partenaire si une petite pause s’impose pendant le sexe oral.

Les mains peuvent aussi partir en exploration d’autres zones érogènes, comme les cuisses, le bas-ventre, les fesses, les testicules ou la prostate.

Changer le rythme

Changer de rythme permet de décupler et de faire durer le plaisir. Commencer doucement pour accélérer, avant de ralentir à nouveau…tout pourvu que ça ne soit pas monotone. Le partenaire qui prodigue la fellation impose son rythme, mais doit savoir rester à l’écoute des envies de celui qui la reçoit.

Privilégier la douceur

Même dans les rapports un peu sauvages ou rapides, il est préférable de procéder en douceur. Cette zone de l’anatomie reste très sensible. Des gestes doux sont donc préférables et le plaisir n’en sera que meilleur.

Les positions

Pour que la fellation soit réussie et plaisante pour les partenaires, il est important que tous soient bien installés.

Pour varier les plaisirs, plusieurs positions sont possibles.

Le partenaire qui fait la fellation peut s’installer entre les jambes de celui qui reçoit la fellation. Cette position compte parmi les plus confortables.

S’agenouiller devant l’autre offre aussi une position idéale pour faire la fellation.

Pour se donner mutuellement du plaisir, le célèbre 69 est de mise : il s’agit de se positionner tête-bêche pour échanger des caresses buccales.

Pour laisser un peu plus de directive à l’homme qui reçoit la fellation, il est possible pour l’autre partenaire de s’allonger sur le dos pour recevoir l’autre dans sa bouche.

Une fois la fellation mieux maitrisée, il est possible d’enfoncer plus le pénis dans la gorge, qui sera massé et stimulé lors de la déglutition. Cette pratique, communément appelée gorge profonde, est facilitée en rejetant la tête en arrière.

Utiliser votre langue

Votre langue est l’outil principal pour faire une fellation. Elle permet d’amener à la jouissance en léchant, en suçant, en bavant. Sachant se faire gourmande et taquine, elle mène le partenaire vers les sommets de la jouissance.

Eviter le contact avec les dents

Si la langue peut explorer à loisir et se faire coquine, l’usage des dents est par contre à bannir. Sauf éventuellement pour mordiller légèrement. Les dents peuvent blesser le pénis, ou tout au moins la morsure être désagréable.

Les dents peuvent aussi endommager un préservatif. Mieux vaut donc prendre son temps et être extrêmement précautionneux sur ce plan.

La fellation est un acte intime très coquin et hautement jouissif. Sa réussite repose essentiellement sur le feeling des partenaires. Pour le reste, l’imagination permet de renouveler la pratique au gré des envies, toujours avec respect et confiance.

Détail de l'article
Comment faire une fellation ?
Nom de l'article
Comment faire une fellation ?
Description
La fellation est un acte sexuel souvent fort apprécié. Comment bien faire une fellation ? Nos conseils et astuces pour se faire plaisir avec le sexe oral.
Auteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici