Piercing au nez : conseils et précautions

Anneau, diamant, perle ou motif, le piercing au nez autrefois réservé aux originaux fait désormais partie intégrante du paysage. Mais comme tous les bijoux de corps et autres tatouages, il ne doit pas être fait n’importe où, ni n’importe comment et par n’importe qui. Les règles d’hygiène sont primordiales dès sa réalisation, et pendant les mois qui suivent, pour éviter l’infection de votre piercing au nez. Comment choisir le bon professionnel, quelles précautions prendre pour que tout se passe bien ? 

Choisir le bon endroit pour faire son piercing au nez

Évidemment, il n’est pas question ici de savoir s’il vaut mieux localiser son piercing au nez dans le septum (la paroi entre les deux narines) ou la narine, mais bien du lieu où vous le ferez faire. Aujourd’hui, de nombreuses bijouteries, et même des boutiques de bijoux fantaisie, proposent désormais de réaliser des piercings en tout genre. Pour autant, il est important de préférer un salon de tatouage et de piercings. C’est l’assurance de bénéficier d’un savoir-faire professionnel, mais également du bon respect des règles d’hygiène. 

Pour faire votre choix, n’hésitez pas à scruter les avis sur internet et faites fonctionner le bouche-à-oreille. Si vous connaissez des personnes qui ont fait réaliser un piercing au nez ou ailleurs et ont été satisfaits, demandez-leur l’adresse ! Allez visiter le salon de tatouage avant de prendre rendez-vous : il doit être propre et bien entretenu, et le certificat d’inspection sanitaire doit être visible des clients. Quitte à sauter le pas du piercing, autant que ça soit fait dans les règles de l’art !

Piercing au nez : septum ou narine, quelques conditions à respecter 

Piercing au nez

Avant de se lancer dans l’aventure du piercing au nez, il faut s’assurer de remplir certaines conditions. Tout d’abord, il faut être majeur, ou avoir une autorisation parentale en bonne et due forme, et le parent doit être présent le jour J. Ensuite, vous devez vous assurer que les bijoux de corps sont acceptés dans votre cadre professionnel ou scolaire. Le piercing au nez est devenu si répandu qu’il est socialement très accepté. Mais il serait dommage de devoir l’enlever parce que les ressources humaines de votre employeur, ou la direction de votre établissement scolaire en interdisent le port !

Ensuite, vous devez absolument vous assurer que le salon de tatouage respecte scrupuleusement les règles d’hygiène. À titre d’exemple, la personne doit porter des gants stériles et propres, et utiliser des aiguilles neuves, tout juste sorties d’un emballage scellé et stérilisé pour vous faire votre piercing. Si tel n’est pas le cas, vous êtes parfaitement en droit de lui demander de changer de matériel. Ou de partir s’il refuse. Il en va de votre santé ! 

Les 7 règles d’or pour une bonne cicatrisation de votre piercing au nez

Piercing au nez 

Une fois ces précautions préalables prises, il est temps de s’intéresser à ce qu’il se passe après la pose des bijoux de corps. La seule précaution à prendre est d’éviter une infection de votre piercing au nez. Comme pour le piercing aux oreilles, cela passe par le respect de règles d’hygiène scrupuleuses. 

  • Règle n° 1 : systématiquement se laver les mains avant de toucher son piercing. Les bactéries sont omniprésentes dans notre quotidien, et elles sont l’ennemi numéro un des bijoux de corps et des tatouages. 
  • Règle n° 2 : le nettoyer avec un désinfectant adapté pendant les deux premières semaines, puis avec une solution saline chaude, pendant au moins un mois. Le moment idéal, c’est juste après la douche, en évitant de faire tourner le piercing. 
  • Règle n° 3 : compter 3 à 4 mois pour que la cicatrisation de votre piercing au nez soit complète (6 à 8 semaines pour un piercing au septum)
  • Règle n° 4 : ne pas enlever son piercing, ni même changer de bijoux de corps avant la fin de la cicatrisation. Toujours cette histoire de bactéries ! Mais aussi parce que le trou pourrait se refermer très rapidement.  
  • Règle n° 5 : pas de maquillage ni de crèmes sur le piercing ! Ils contiennent des substances trop agressives qui viendraient perturber la cicatrisation. 
  • Règle n° 6 : une fois la cicatrisation complète, laver le piercing au savon doux au moins une fois par semaine. En profiter également pour débarrasser le trou des éventuelles impuretés accumulées. 
  • Règle n° 7 : privilégier les bijoux de corps en acier inoxydable, qui est la matière présentant le moins de risque d’infection pour un piercing au nez. L’or et le titanium sont également des matières « safe », mais elles sont plus coûteuses. 

Quels bijoux de corps allez-vous choisir ?

Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur les bijoux de corps et les règles d’hygiène à respecter. Il ne vous reste plus qu’à choisir l’emplacement de votre piercing au nez : septum, narine, ou les deux ? Quant au modèle, que vous optiez pour un anneau, un strass ou un motif, doré ou argenté, c’est vous qui voyez ! 

A découvrir

Don't Miss