Ovulation douloureuse : symptômes, causes, solutions

0
douleurs ovulations comment faire 3

Le cycle menstruel est la période de fertilité chez la femme. Ce dernier se traduit par la libération d’ovule, dans les trompes de Fallope, par un ovaire. Il s’agit donc d’un phénomène tout à fait normal dans la vie d’une femme. Malheureusement, pour certaines femmes, l’ovulation est douloureuse et ne passe pas inaperçue. Et pour cause, elle peut entrainer des fortes douleurs, similaires ou même plus importantes que celles éprouvées durant la période de menstruation. Il existe, heureusement, quelques astuces naturelles pour venir à bout de ces maux.

Les trois phases du cycle ovarien

Pour trouver la solution adaptée à ce problème, il va donc falloir comprendre d’où il vient. Et la première étape consiste à bien repérer les différentes phases du cycle ovarien. Ce cycle tient une place importante dans la vie d’une femme fertile. Et elle se produit, silencieusement ou non dans ce cas, tous les mois et se divise en trois grandes étapes :

cycle menstruel calendrier phases
Via Docteur Clic ©

La phase folliculaire

Au cours de cette première phase du cycle menstruel, le corps de la femme se prépare, tous les mois, à vivre une grossesse potentielle. Pour commencer, les hormones œstrogènes demanderont aux muqueuses utérines de s’épaissir et de se développer dans le but d’accueillir un œuf fécondé par un spermatozoïde. Par la même occasion, un autre hormone, que l’on connait sous le nom d’hormone folliculostimulante ou HFS, stimuleront les follicules ovariens pour qu’ils prennent du volume. Dans chaque follicule, on retrouve une ovule. Tous les mois, une ovule sera tout à fait préparée pour la fertilisation.

Durant les jours qui précèdent l’ovulation le taux d’œstrogène est à son summum et atteindre une pointe un jour, environ, avant que la prochaine phase ne commence.

La phase d’ovulation

Durant cette seconde phase du cycle de la femme, l’afflux d’œstrogène déclenche une pointe d’une troisième hormone. Il s’agit de l’hormone lutéinisante ou LH. C’est cette dernière qui provoquera, prochainement, la rupture du follicule afin de libérer l’ovule prête à féconder. Pour les femmes ayant des cycles menstruels réguliers de 28 jours, la prochaine étape se produit au 14 e jour (après le premier jour des dernière règles). Toutefois, il ne s’agit que d’une base car la plupart des femmes n’ont pas la même longueur de cycle.

En général donc, l’ovulation pourra se produire entre 11 à 16 jours avant l’arrivée des prochaines règles.

Mais qu’est-ce que l’ovulation ? C’est l’étape par laquelle les ovaires libère un ovule mature.

La phase lutéale

Après l’ovulation, vient la prochaine étape : la phase lutéale. Dans cette troisième et dernière étape du cycle féminin, le follicule vide se transforme en un corps jaune. Ce sont les cellules de ce dernier qui produisent les œstrogènes et les progestérones. Et ces derniers stimulent l’endomètre pour accueillir le futur ovule fécondé.

Si vous êtes enceinte, l’œuf prendra place dans l’endomètre. Si vous ne l’êtes pas, l’endomètre se désintégrera et se rejettera par l’orifice vaginal, d’où les règles.

ovule composition.jpg
Via Docteur Clic ©

Ovulation douloureuse : les symptômes

Pour la plupart des femmes, la douleur ovulatoire peut être un signe du syndrome prémenstruel. Voici les différents symptômes physiques que vous pouvez identifier :

  • Les douleurs pelviennes
  • La poitrine gonflée et douloureuse
  • La rétention d’eau
  • La prise de poids rapide et inexpliquée
  • Les maux de tête
  • L’acné
  • Constipation

Mais il existe, également, des symptômes psychologiques :

  • Les sautes d’humeur
  • Les moments de petite déprime
  • L’irritabilité
  • Le stress

douleurs ovulations comment faire 3

Ovulation douloureuse : les causes

Selon les résultats de cherches effectuées sur des femmes souffrant de cette douleur ovulatoire, la principale cause est liée au phénomène physiologique même de l’ovulation. En effet, pour rappel, la tension du liquide follicule ovarien augmente durant cette étape. Il finit, ensuite, par entrainer la rupture du follicule afin d’expulser l’ovocyte. Tout au long de ce processus, l’ovaire augmente également de volume. Résultat : il peut y avoir une certaine tension au niveau du côté du bas ventre. Dans certains cas, cette rupture folliculaire se fait de manière brutale. Elle peut, également, entrainer une rupture d’un petit vaisseau sanguin à l’origine de faibles saignements et autres phénomènes inflammatoires. Tout cela peut être douloureux et ressentis différemment par chaque femme.

Quelles solutions contre les douleurs d’ovulation

Tous les mois, vous devez faire face à la douleur de l’ovulation, soit le moment de la libération de l’ovule. Même si cette douleur n’est pas une fatalité, du moins pour la plupart des femmes, il existe quelques moyens pour les soulager efficacement et rapidement :

La chaleur

La chaleur est un allié de taille pour faire face aux douleurs au niveau de l’ovaire pendant la phase de l’ovulation. En effet, une source de chaleur permet d’améliorer la circulation sanguine et aide, par la même occasion, à détendre les muscles. Si vous ressentez une douleur pelvienne ou des crampes au niveau du bas ventre, cela apportera un soulagement considérable. Ainsi, pensez à avoir une petite bouillote chaude près de vous afin de le placer sur votre bas-ventre dès que les douleurs se feront sentir.

Les antidouleurs

Les antidouleurs basiques, c’est-à-dire l’ibuprofène ou le paracétamol, seront également d’une aide précieuse pur soulager les douleurs. Mais attention, avant de prendre n’importe quel médicament, vous devez bien vous renseigner sur la posologie adaptées à vos besoin ainsi que les conseils d’utilisations sur la notice.

Le bain chaud

Sur la même lignée que la bouillote chaude, prendre un bain chaud permet également de détendre et soulager les douleurs dues à l’ovulation.

un bain chaud pour soulager les douleurs ovulation

La pilule contraceptive

Si les douleurs vous handicapent et que vous n’avez pas encore l’intention de faire un enfant, la pilule contraceptive bloque l’ovulation. Comme vous ne passerez donc pas par l’étape d’ovulation, vous ne ressentirez aucune douleur.

Comment prévenir les douleurs pendant l’ovulation ?

Les douleurs de l’ovulation sont beaucoup trop dérangeantes ? Sachez qu’il est tout à fait possible de prévenir votre ovulation en calculant précisément la date où l’ovaire relâchera l’ovule (à l’aide d’un test de fertilité ou la courbe de température). De cette manière, vous pouvez vous y préparer plus sereinement. Si possible, prenez même quelques jours de congé au moment fatidique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici