La trypophobie ou phobie des trous c’est quoi exactement ?

Il existe de nombreuses phobies dans le monde et certaines sont vraiment très étranges. Cela peut aller de la peur d’un crâne chauve à la peur des mentons ou encore la peur des nains de jardins ou des barbes. Parmi les plus étranges et néanmoins bien réelle, je vous en ai déniché une phobie qui mérite pleinement son article : la trypophobie ou la phobie des trous. Alors de quoi s’agit-il ? Quels sont les symptômes de la trypophobie ? Suis-je trypohobe ? Peut on en guérir ? Je vous explique tout !

La trypophobie c’est quoi ?

La trypophobie est la peur des trous. Qu’ils soient dans un nid d’abeilles, dans la mousse de votre gel douche, dans du gruyère, des coraux, des éponges, des barres chocolatées ou dans la tête d’une fleur de lotus, les trous font peur à ceux qui souffrent de trypophobie.
L’image la plus insupportable à regarder pour les personnes atteintes de cette phobie serait une photo d’une fleur de lotus contenant des graines.

Cette fleur possède en effet de nombreux trous qui peuvent provoquer diverses réactions chez les trypophobes. Est-ce votre cas ?

trypophobie ou la peur des trous cest quoi

Pourtant inconnue il y a encore quelques années, cette phobie a été décrite pour la première fois en 2005. Selon des chercheurs de l’Université d’Essex en Angleterre, la trypophobie affecterait aujourd’hui 11 % des hommes et 18 % des femmes dans le monde. Elle n’est pourtant pas, à l’heure actuelle, considérée comme une phobie en médecine.

Ça se soigne comment ?

Les causes de la trypophobie n’ont pas encore été découvertes. Des chercheurs émettent deux hypothèses : la première serait liée à une théorie évolutionniste selon laquelle certaines personnes seraient sensibles aux regroupements de formes rondes que l’on retrouve souvent sur les animaux venimeux comme des serpents ou des pieuvres. Il s’agirait d’un réflexe de fuite ancré dans nos structures nerveuses qui viendrait à la base d’une peur qu’avaient nos ancêtres. Etre trypophobe viendrait donc d’une peur si lointaine qu’elle ne saurait être clairement expliquée.

L’autre théorie repose sur une peur des maladies infectieuses qui se traduisent souvent par des formes rondes sur la peau comme la variole, la rougeole, le typhus, la fièvre écarlate et même la gale.

Alors cette phobie vient-elle d’une peur des animaux dangereux ou des maladies infectieuses ? Le mystère reste encore entier.
Comment soigner la trypophobie si on n’en connait pas les causes ?
La thérapie comportementale serait une des meilleures solutions pour vaincre cette phobie. Le but est d’être exposé à l’objet phobogène petit à petit jusqu’à lui faire face et faire disparaitre la peur.
La psychanalyse, en cas de symptômes très forts, peut être utile pour déterminer les causes précises de la peur et l’éradiquer.
Enfin, si vous ne souhaitez pas en parler à votre médecin (vous devriez pourtant), je vous recommande une méthode un peu plus douce qui est la prise d’huiles essentielles par voie cutanée ou olfactive en traitement à cette phobie de la peur des trous.
Elle n’éradiquera pas la peur comme pourrait le faire une thérapie comportementale ou une psychanalyse mais pourra calmer les symptômes pendant un temps. Idéal pour se calmer et se relaxer, les huiles essentielles de néroli, d’orange douce ou de petit grain bigarade peuvent être une bonne solution.
Vous pouvez tenter d’éliminer cette phobie grâce à l’hypnose ou même l’auto hypnose pour vous relaxer à la maison.

Quels sont les symptômes ?

Cette phobie entraine des migraines, une forte transpiration, des frissons, des bouffées de chaleur, des démangeaisons sur tout le corps, des nausées et même parfois des attaques de panique. Elle peut fortement vous handicaper dans votre vie de tous les jours et constituer un frein à votre vie en société. Le pourcentage des personnes touchées par cette phobie étant relativement faible, certaines personnes peu empathiques ne comprennent pas les causes des symptômes. Il est alors nécessaire d’en parler autour de soi mais aussi à son médecin traitant qui pourra trouver une solution efficace pour éradiquer ou amoindrir les effets de cette phobie.

trypophobie ou la peur des trous

La trypophobie fait partie des phobies rares et souvent peu comprises et ses symptômes ne sont pas clairement identifiables. Parce qu’elle ne touche qu’une partie infime de la population, on en parle peu dans les médias.

Vous l’ignorez peut-être mais vous pouvez vous aussi souffrir de cette phobie. De nombreuses vidéos sur Internet vous propose de visionner un diaporama de plusieurs photos de trous (sur des éponges, des fleurs, des animaux…) afin de savoir si vous souffrez de trypophobie. Si à la vue de ces images vous ne vous sentez pas bien alors c’est que vous en souffrez sûrement. N’hésitez pas à faire le test et à en parler ensuite à votre médecin.

Don't Miss

Rêver de son ex : quelle est la signification ?

Alors que votre relation a pris fin depuis des années, votre ex continue de vous hanter dans votre sommeil. Vous vous demandez si c’est...

Quelles sont les différentes techniques d’épilation définitive ?

En plus d’être inesthétique, les poils sont sources d’inconfort pour les femmes. C’est pour cette raison que la chasse aux poils est devenu l’objectif...

Comment s’habiller quand on a du ventre et de l’estomac ?

Tous les jours, c’est la même rengaine : « quelle tenue porter pour camoufler son ventre ? ». Mine de rien, ce bidon constitue...

5ème chakra : le chakra de la gorge (Vishuddi), description et déblocage

Le chakra de la gorge, Vishuddi en sanskrit, est le centre énergétique de la communication. Il permet non seulement d’extérioriser notre vérité intérieure mais...

Conseils pour réussir ses ongles semi-permanents à la maison

Vous en avez assez des vernis qui s'écaillent au bout de trois jours ou qui perdent rapidement de leur brillance ? Passez aux vernis...

6 métiers de passion pour travailler avec les enfants

Les métiers de la petite enfance et de la jeunesse sont des métiers de passion qui peuvent attirer bon nombre de personnes. Des nouveau-nés...

Cosmétiques solides, les nouveaux alliés de nos salles de bain !

Révolutionnaires, zéro déchet, bons pour la santé… Les cosmétiques solides ne manquent pas d'atout ! D'ailleurs, ils s'invitent de plus en plus dans nos...