1er chakra : le chakra racine (Mulhadara), description et déblocage

Premier des sept chakras principaux, le chakra racine est le centre énergétique qui soutient tous les autres. D’ailleurs, tout travail sur les chakras commence par Mulhadara. Comme tout centre énergétique, le chakra racine peut se dérégler et avoir de conséquences à la fois sur notre bien-être émotionnel mais aussi sur notre santé physique. On vous explique comment reconnaître un chakra racine bloqué et comment l’harmoniser.

Le chakra racine en bref

1er chakra racine Mulhadara

  • Nom sanskrit : Mulhadara
  • Couleur : rouge
  • Localisation : base de la colonne vertébrale, entre les parties génitales et l’anus
  • Parties du corps associées : glandes surrénales, plexus coccygien, squelette, dents, ongles, base du bassin, gros intestin, anus, muscles et tendons
  • Sens : odorat
  • Note de musique : Do
  • Mantra : Lam
  • Verbe : j’ai

Le rôle du premier chakra

Un chakra, quel qu’il soit, est un centre énergétique dont le but est de faire circuler l’énergie vitale. Un être humain en possède des milliers mais seuls sept sont réellement fondamentaux. Ces derniers sont reliés entre eux et forment un circuit énergétique qui s’étend de notre coccyx à notre crâne. C’est par ce canal central que le Prana (c’est-à-dire l’énergie vitale) se déplace en nous. Si chaque chakra agit de la même manière, chacun impacte un aspect différent de notre vie. Nous pouvons dire que les chakras sont uniques et complémentaires. On reconnaît trois grandes fonctions au chakra racine.

  1. Canaliser et redistribuer l’énergie tellurique : à l’image d’un arbre qui déploie ses racines pour trouver les ressources nécessaires à son développement, l’être humain puise son énergie vitale dans la terre qu’il foule. Cette dernière remonte par les pieds et les jambes avant d’atteindre le premier chakra. Là, elle est canalisée puis envoyée le long du canal central, aux autres chakras. Mulhadara est donc responsable de fournir l’énergie vitale à notre survie.
  2. Réguler les besoins fondamentaux : fortement lié à la survie, le chakra racine influence nos instincts et nos peurs. Il nous aide à choisir ce qui est bon pour nous. Il agit sur les besoins physiologiques (manger, dormir, se reproduire, se vêtir, etc.) et sur les besoins de sécurité (avoir un toit sur la tête, avoir une stabilité financière, appartenir à un groupe, etc.) Il joue donc un rôle déterminant dans notre vie.
  3. Assurer la pleine incarnation dans le monde physique : il favorise notre enracinement et nous connecte à l’« ici et maintenant », nous permettant de nous sentir complètement vivant et confiant.

Signes d’un premier chakra équilibré

1er chakra Mulhadara

Lorsque le chakra racine fonctionne normalement, il laisse circuler juste assez d’énergie, ni trop, ni trop peu. Nous nous sentons alors en sécurité. Nous n’avons pas peur du lendemain. Nous avons pleinement confiance en la vie et en nous-même. Nous éprouvons du bien-être à habiter notre corps. D’ailleurs, nous avons beaucoup d’énergie et nous sommes très dynamiques. Nous évoluons dans un environnement qui nous correspond et nous sommes en accord avec nous-même. Enfin, nous avons les pieds sur terre et nous sommes maîtres de notre propre vie.

Comment se dérègle le chakra racine ?

Mulhadara, comme tous les autres chakras, est influencé par notre bien-être physique, nos émotions et des causes spirituelles. C’est une influence à double sens puisqu’à son tour, le chakra peut avoir un effet sur ces aspects. Concrètement, tout ce qui provoque du stress, de la fatigue ou de l’énergie négative aura une influence plus ou moins grande.

  • Sur le plan physique, le bouleversement peut être provoqué par un choc important ou une fatigue prolongée.
  • Sur le plan émotionnel, le dérèglement surviendra suite à une hausse de l’anxiété, du stress et de la souffrance. C’est le cas notamment lorsqu’on est confronté à la mort d’un proche ou à une séparation, lorsqu’on ne s’accepte pas tel que l’on est, lorsqu’on doit faire face à un licenciement, si l’on a été surprotégé pendant notre enfance et qu’on a développé une peur de l’inconnu, lorsqu’on se pose trop de questions et qu’on s’inquiète pour tout, etc.
  • Sur le plan spirituel, le fonctionnement du chakra sera altéré par une incarnation qui ne s’est pas faite complètement, entre autres.

Bien entendu, les causes sont innombrables et chacun a la responsabilité d’analyser son histoire personnelle pour découvrir les véritables causes du dysfonctionnement.

Symptômes d’un Mulhadara dysharmonieux

Lorsqu’il se dérègle, le chakra racine peut tomber soit dans l’excès soit dans la sous-activité. On parlera respectivement de chakra trop ouvert et de chakra trop fermé.

Chakra racine trop ouvert

Lorsque le chakra racine est trop ouvert, cela signifie qu’il fait circuler trop d’énergie. Cela se traduit par un comportement excessif. En conséquence, nous nous préoccupons trop de notre survie. Nous avons tendance à accumuler des biens et de l’argent tout en cultivant un comportement égoïste et autoritaire. Nous abusons des plaisirs de la chair, de la nourriture, du tabac, de l’alcool, du jeu, de la drogue, etc. La santé est alors affectée par des problèmes d’excès de poids, de cholestérol, de rhumatisme, d’arthrite et d’hypertension artérielle.

Premier chakra fermé

On dit d’un centre énergétique qu’il est fermé ou bloqué lorsqu’il ne laisse plus passer suffisamment d’énergie. Dans le cas d’un chakra racine sous-actif, les peurs et l’insécurité sont omniprésentes. Nous craignons de mourir, de manquer d’argent, de ne pas avoir assez de nourriture, d’être abandonné, d’être licencié, de ne pas être organisé, etc. Nous nous laissons entraîner par la passivité et fuyons les problèmes. Nous sommes peu enracinés et avons du mal à nous concentrer. Nous manquons de volonté et de confiance en nous. Nous sommes négatifs et stressés. Dans le corps, cela se ressent par des troubles digestifs, une perte de l’odorat, des problèmes de dos, des désagréments au niveau de l’appareil génital et même des décalcifications, des tumeurs et des fibromes. Bien souvent, tout cela est accompagné de fatigue et de perte de motivation.

Comment rééquilibrer le chakra racine ?

Pour faire revenir le Mulhadara à un état d’harmonie, il faut favoriser les activités qui ancrent dans le présent et qui reconnectent à la terre. En voici quelques-unes :

  • Marcher pieds nus ! Rien de tel pour se reconnecter à Gaïa. Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse plein soleil, essayez de favoriser la marche en extérieur. Pendant que vous posez vos pieds nus sur le sol, essayez de sentir tout ce que cela vous fait. De cette façon, vous travaillerez votre présence à l’ici et maintenant en plus d’ouvrir grand la porte aux énergies telluriques !
  • Occupez-vous de votre corps. Mangez sainement et faites du sport. La citation « un esprit sain dans un corps sain » n’a jamais été aussi vraie. Au plus vous serez à l’aise dans votre corps, au plus vous aurez plaisir à l’habiter et au plus vous vous ancrerez.
  • Méditez en pleine conscience. La pleine conscience est une forme de médiation qui permet de se concentrer sur le moment présent et de calmer le mental.
  • Visualisez vos racines qui s’enfoncent dans la terre. Arrêtez-vous quelques instants, fermez les yeux et visualisez des racines qui sortent de vos fesses si vous êtes assis et de vos pieds si vous êtes debout. Imaginez qu’elles s’enfoncent toujours plus profond. Puis, visualisez de l’énergie rouge qui en remonte et qui vient réchauffer tout votre corps.
  • Offrez-vous un soin énergétique. Une multitude de possibilités existent. Pour n’en citer qu’un : le reiki.
  • Intéressez-vous à la lithothérapie. Le rubis, le grenat et le jaspe rouge sont les pierres recommandées pour travailler le chakra racine.
  • Faites-vous aider des huiles essentielles. Le patchouli, le clou de Girofle et la cannelle ont des effets bénéfiques sur la régulation du premier chakra. Vous pouvez soit sentir leurs odeurs, soit les appliquer sur le bas ventre. Attention, ce sont des produits puissants pour lesquels il convient de prendre des précautions.
  • Soyez créatif ! Vous aimez jardiner ? Foncez ! Tout ce qui vous rapprochera de la terre sera bénéfique : cueillette, activités créatives à partir de matériaux trouvés dans la nature, danse dans la nature, etc.

Don't Miss

5ème chakra : le chakra de la gorge (Vishuddi), description et déblocage

Le chakra de la gorge, Vishuddi en sanskrit, est le centre énergétique de la communication. Il permet non seulement d’extérioriser notre vérité intérieure mais...

Conseils pour réussir ses ongles semi-permanents à la maison

Vous en avez assez des vernis qui s'écaillent au bout de trois jours ou qui perdent rapidement de leur brillance ? Passez aux vernis...

6 métiers de passion pour travailler avec les enfants

Les métiers de la petite enfance et de la jeunesse sont des métiers de passion qui peuvent attirer bon nombre de personnes. Des nouveau-nés...

Cosmétiques solides, les nouveaux alliés de nos salles de bain !

Révolutionnaires, zéro déchet, bons pour la santé… Les cosmétiques solides ne manquent pas d'atout ! D'ailleurs, ils s'invitent de plus en plus dans nos...

Épilation laser : avantages, inconvénients, prix

Rasoir, cire froide et chaude, épilateur électrique : que de choix pour se débarrasser des poils disgracieux et retrouver un confort optimal. Malheureusement, la plupart...

4ème chakra : le chakra du cœur (Anahata) : description et déblocage

Le chakra du cœur, comme son nom l’indique, est le centre énergétique lié à l’amour inconditionnel. Lorsque tout va bien, ce chakra amène compassion,...

2éme chakra : le chakra sacré (Svadhisthana) : description et déblocage

Le deuxième chakra, Svadhisthana en sanskrit, est le chakra du plaisir par excellence ! Non seulement, il régit la sexualité mais également tout ce...